Cul de Chouette - Le Forum Libre Index du Forum
Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion  S’enregistrerS’enregistrer 



 Tout Kaamelott chez notre partenaire ! 
Le Roi est mort... Vive le Roi !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Cul de Chouette - Le Forum Libre Index du Forum -> Sloubi ! -> Vos écrits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Némésia
Roi
Roi

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2009
Messages: 1 448
Localisation: Lutèce
Féminin

MessagePosté le: Lun 9 Nov - 00:21 (2009)    Sujet du message: Le Roi est mort... Vive le Roi ! Répondre en citant

Ce scénario s’insère avant la fin du dernier épisode du livre VI, juste après la passation de pouvoir d’Arthur en faveur de Lancelot. J’ai réécris à ma sauce le retournement de Lancelot pour qu’il ressemble moins à une girouette, en mettant dans mon texte ce que j’aurais aimé voir à l’écran. Je sais que ce n’est pas ce qu’on a l’habitude de lire ici, puisque je ne me contente pas de m’inspirer de l’œuvre d’AA (je la déforme pour l’adapter à mes attentes), mais j’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur. Ça reste de toute façon un délire de fan, qui ne cherche en aucun cas à se substituer au chef d’œuvre originel que nous vénérons tous ! Smile N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez.

Le Roi est mort… Vive le Roi !

Trois cors

*** Acte I ***

Lancelot marche seul sur la route, plongé dans ses pensées, quand Méléagant apparaît.

LANCELOT (sursautant) : Qu’est-ce que vous faites là ? Je croyais que vous étiez parti.
MÉLÉAGANT : Ma mission n’est pas encore terminée.
LANCELOT : Votre mission ? Qu’est-ce que vous voulez dire ?

Méléagant ne répond pas. Un silence.

MÉLÉAGANT : Vous vous êtres très bien débrouillé, bravo.
LANCELOT : Je vous demande pardon ?
MÉLÉAGANT : Pour récupérer le pouvoir. Vous avez été malin ! Sauver Arthur pour lui faire croire que vous aviez changé et pour l’inciter à vous faire confiance, jusqu’à ce qu’il vous transmette les pleins pouvoirs… C’est un plan digne de l’Élu.
LANCELOT : Je n’ai pas changé, je suis redevenu moi-même. Et je ne suis pas votre Élu. Laissez-moi tranquille !
MÉLÉAGANT : Je ne vous abandonnerai pas, Lancelot. C’est vous que les dieux ont choisi pour régner à la place d’Arthur, mais pas n’importe comment. Vous êtes destiné à accomplir la quête du Graal, mais pas dans ces conditions.
LANCELOT : Quelles conditions ?
MÉLÉAGANT : Entouré de cette bande d’imbéciles, de lâches, et de faibles…
LANCELOT : Un grand chef ne se bat que pour la dignité des faibles.
MÉLÉAGANT : J’ai déjà entendu ça quelque part. Mais vous n’êtes pas un grand chef, Lancelot. Vous êtes l’Élu !
LANCELOT : Je ne veux plus vous écouter. Allez-vous-en.

*** Acte II ***

La scène se passe dans le château autour de la Table ronde. Sont présents : Yvain et Gauvain, Perceval et Karadoc, Hervé de Rinel, Léodagan, Calogrenant, Bohort. Lancelot préside l’assemblée. Le père Blaise est debout derrière son pupitre, prêt à prendre des notes.

LANCELOT (se levant) : Bon. Cette réunion de la Table ronde peut enfin débuter.
PERCEVAL : On attend pas tout le monde ?
BOHORT (se penchant discrètement vers lui) : Tout le monde est là…
PERCEVAL : Ben non, il y a pas Arthur ! Vous êtes encore en froid ?

Lancelot le regarde d’un air désespéré, sans répondre.

PERCEVAL : Non parce que sinon, je peux aller chercher un siège.
HERVÉ (à Lancelot) : Mais pourquoi vous êtes assis là au fait ? C’est pas le siège du chevalier Lotregrand d’habitude ?
LANCELOT (essayant de reprendre la situation en main) : Le seigneur Arthur, après avoir légitimement reçu le pouvoir des mains du seigneur Karadoc ici présent (tous les regards se tournent vers lui), me l’a transmis à son tour. Faisant donc de moi… votre nouveau roi.
LÉODAGAN : Régent.
LANCELOT : Comment ?
LÉODAGAN : Oui, je suis désolé hein, mais selon les textes, dans ce cas de figure, « roi de Bretagne », ça se prononce « régent ».
LANCELOT : Quoi qu’il en soit, je représente l’autorité suprême. (Sourires et murmures des autres chevaliers, manifestant leur désaccord). Quelqu’un a quelque chose à dire ?
CALOGRENANT (moqueur) : Il faut peut-être pas exagérer non plus.
LÉODAGAN (ironique) : Autorité suprême…
YVAIN : En plus, moi je sais même pas ce que ça veut dire.
LANCELOT (de plus en plus énervé) : Ça veut dire que vous faites ce que je vous dis et puis c’est tout ! Vous êtes des chevaliers, des chefs de clan ; je vous ai convoqués pour que vous me prêtiez allégeance.
YVAIN : Allé-quoi ?
KARADOC : Ah non, je vous préviens ! Celui qui m’empêchera de bouffer, il est pas né !

Tout le monde se regarde d’un air atterré.

LÉODAGAN : Qu’est-ce que vous nous chantez vous ?
KARADOC : Ben, on parlait pas d’alléger ?
BLAISE : Je suis désolé de la ramener, mais ça va pas. Un régent ne peut pas demander aux chefs de clan de jurer fidélité. C’est un honneur réservé au roi.
LANCELOT (sèchement, à Blaise) : Vous, vous la fermez et vous écrivez. (Se retournant vers les autres) Quant à vous, vous allez arrêter de discuter mes ordres. Tout de suite ! Mettez-vous bien ça dans la tête : je suis roi, que ça vous plaise ou non. De par la volonté d’Arthur et celle des dieux. Et vous n’avez rien à dire ! C’est comme ça ! Je vais vous mettre au pas. Vous allez arrêter de glander et commencer à chercher le Graal !
BOHORT (timidement) : Le… le Graal ?
LANCELOT (s’enflammant au fur et à mesure) : Oui, le Graal, parfaitement. Vous croyez peut-être que vous allez continuer à vous tourner les pouces toute la journée ? C’est fini ce temps-là ! Maintenant c’est moi qui commande, et vous allez m’écouter. On va chercher le Graal, et on va le trouver. Je vais le trouver. Même si pour ça, je dois vous tuer un par un !
CALOGRENANT : C’est bien beau votre petit discours là, mais le Graal, c’était le truc d’Arthur. On va quand même pas continuer sans lui.
BOHORT : D’autant que ce sont les dieux qui lui ont assigné cette tâche ! Personne d’autre ne peut trouver le Graal. C’est l’Élu, à qui on a confié Excalibur. Vous prétendez vous élever contre la volonté divine ?
LANCELOT : Je ne prétends rien du tout. Arthur a renoncé à être l’Élu, il a perdu Excalibur. Il a laissé tomber. Je ne fais que reprendre le flambeau ; et je ne commettrai pas les mêmes erreurs. Alors vous faites ce que je vous dis. (Haussant la voix) Le Roi est mort, vive le Roi !
LÉODAGAN (indigné) : Eh, attendez une minute… Le roi est pas encore mort !
LANCELOT : Pas encore.

*** Acte III ***

Le soir, tard. Lancelot est assis devant la cheminée, seul, et fixe le feu d’un air songeur. Un bruit derrière lui le fait se retourner : on voit la Dame du Lac entrer dans la pièce.

LANCELOT (mécontent) : Vous ! Qu’est-ce que vous voulez ?
DAME DU LAC : Je vous cherchais, figurez-vous. Il faut que je vous parle.
LANCELOT : Vous n’avez pas le droit d’être ici ! Je pourrais vous faire arrêter par la garde !
DAME DU LAC : Et où voulez-vous que je sois ? Depuis que les dieux m’ont bannie, je passe mes journées à mendier et à me cacher ! Je n’ai rien à manger et nulle part où dormir. Je fais ce que je peux !
LANCELOT : Mais c’est pas de ma faute tout ça. Je n’ai rien à voir là-dedans.
DAME DU LAC : Justement, je me disais que vous pouviez peut-être m’aider…
LANCELOT : Moi ? Comment ?
DAME DU LAC : C’est un peu délicat… Je voudrais que vous renonciez au pouvoir.
LANCELOT (furieux) : Quoi ?
DAME DU LAC : Attendez, laissez-moi vous expliquer ! Les dieux sont en colère, c’est pour ça qu’ils m’ont bannie. Je n’ai pas su aider Arthur à garder confiance et à rester dans le droit chemin. J’ai échoué. Ma seule chance maintenant, ce serait qu’il retrouve le Graal… grâce à moi ! Du coup, les dieux me pardonnent, et hop, tout redevient comme avant.
LANCELOT (étonné) : Parce que vous savez où est le Graal ?
DAME DU LAC (gênée) : Pas vraiment… Mais je m’en occuperai plus tard. Pour le moment, je dois remettre Arthur sur le trône.
LANCELOT : Mais il est mourant, Arthur ! Il ne va même pas passer la semaine !
DAME DU LAC : Non, il est en train de reprendre du poil de la bête je vous signale ! Merlin m’a aidée à le soigner, et son moral est bien meilleur. Ça ira encore mieux quand il aura récupéré Excalibur.
LANCELOT (choqué) : Quoi ? Arthur va guérir ? Il va retirer l’épée ?
DAME DU LAC (toute fière) : Mais oui, puisque je vous le dis ! Alors il faut que vous libériez la place pour qu’il puisse monter sur le trône et repartir à la quête du Graal. Mais ne vous inquiétez pas, je suis sûre qu’il vous gardera dans son gouvernement ! Peut-être même comme bras droit.

Lancelot se lève brusquement et sort de la pièce à grands pas.

*** Acte IV ***

Extérieur. Il fait nuit. Lancelot est debout, en train de regarder les étoiles. Il semble complètement perdu. Méléagant s’approche doucement et s’arrête juste derrière lui. Ils tournent le dos au château, que l’on distingue dans le fond. Tous deux ont un visage grave et parlent d’une voix très calme.

LANCELOT : Ils ne veulent pas de moi.
MÉLÉAGANT : Non.
LANCELOT : Ils ne veulent pas de moi comme roi.
MÉLÉAGANT : Non. Ils restent fidèles à Arthur. Je vous l’avais dit : vous ne pouvez pas régner avec cette risible bande de pantins. Ils ne vous servent à rien. Débarrassez-vous-en.
LANCELOT : M’en débarrasser ?
MÉLÉAGANT : Ils vous ralentissent ! Ils contestent votre autorité. Ils vous empêchent de trouver le Graal. Vous devez avancer.
LANCELOT : Le Graal ? Vous croyez vraiment que je peux le trouver ?
MÉLÉAGANT : Je n’ai pas besoin de croire. C’est votre destin.
LANCELOT : Mais, Arthur…
MÉLÉAGANT : Arthur est encore faible. Il n’a pas récupéré toutes ses forces. Faites en sorte qu’il ne les récupère jamais.
LANCELOT (répétant) : Arthur est faible…
MÉLÉAGANT : Oui.
LANCELOT (d’un ton monotone comme s'il récitait une leçon) : Un grand chef ne se bat que pour la dignité des faibles.
MÉLÉAGANT : Vous n’avez pas besoin d’être un grand chef. Vous êtes le seul chef reconnu par les dieux.

Lancelot se retourne et fixe Méléagant pendant quelques secondes. Il le scrute attentivement. Méléagant soutient son regard.

LANCELOT : Je n’ai pas le choix, c’est ça ?
MÉLÉAGANT : Non. Votre heure est venue.

Lancelot hoche la tête et se met à avancer doucement en direction du château. Méléagant le suit des yeux, un sourire énigmatique aux lèvres. On le voit disparaître dans la nuit.

MÉLÉAGANT : Le roi est mort…

Noir

MÉLÉAGANT : Vive le roi.
_________________

© Clément, Mathurin, Mary et A. Astier

« Qui était à ses côtés au moment où l'on retirait le tapis de la vie de dessous ses pieds endormis ? »
Markus Zusak, La Voleuse de livres
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Nov - 00:21 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Clément
Fondateur
Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2009
Messages: 1 338
Localisation: Grenoble
Masculin

MessagePosté le: Lun 9 Nov - 10:14 (2009)    Sujet du message: Le Roi est mort... Vive le Roi ! Répondre en citant

Et ben moi je trouve ça mieux que ce qu'on a vu !!!

Déjà, c'est exactement ce qu'il fallait de laisser plus de temps et d'évènements entre la rencontre Lancelot-Méléagant sur le chemin et les décisions de Lancelot.

Ensuite c'est remarquablement bien fait, vraiment je n'aurai pas fait aussi bien.
Perceval est très touchant, et ça j'aime beaucoup. L'idée de la Table Ronde est très bonne, ça aurait été bien voir une dernière réunion dans cet épisode final, elle est quand même très présente dans tous les livres et dans le 6 on la voit juste cramer .
La Dame du Lac qui veut récupérer sa place est une très bonne manière de pousser encore Lancelot à trahir.
De façon plus générale, et c'est l'essentiel : Lancelot est plus compréhensible, et sa trahison aussi.

Il y a juste une ou deux choses que j'aurai peut-être vu différemment (l'attitude de Bohort, que je verrai plus énervé contre son cousin ; peut-être ce qui se dit autour de la Table Ronde quelques fois), mais rien d'important.

Et puis ça :

Citation:
LANCELOT : Je n’ai pas le choix, c’est ça ?
MÉLÉAGANT : Non. Votre heure est venue.

Lancelot hoche la tête et se met à avancer doucement en direction du château. Méléagant le suit des yeux, un sourire énigmatique aux lèvres. On le voit disparaître dans la nuit.

MÉLÉAGANT : Le roi est mort…

Noir

MÉLÉAGANT : Vive le roi.


C'est tout simplement exceptionel, vraiment .
J'ai pas le temps de développer maintenant vu que je pars en cours, mais vraiment félicitations !
Je reviendrai en parler plus tard.

Bravo .
_________________

« Où sont le cheval et le cavalier ? Où est le cor qui sonnait ? Ils sont passés comme la pluie sur les montagnes, comme un vent dans les prairies. Les jours sont descendus à l’Ouest, derrière les collines... Dans l’ombre. Comment en est-on arrivé là ? »
Théoden, Les Deux Tours
Revenir en haut
MSN
-AArthurus-
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2009
Messages: 964
Localisation: Perpignan
Masculin

MessagePosté le: Lun 9 Nov - 14:12 (2009)    Sujet du message: Le Roi est mort... Vive le Roi ! Répondre en citant

Vraiment extra ce scénario j'adore ! Même si contrairement à Clément, la version initiale me convient très bien !
C'est très bien écrit, tu as très bien représenté les personnages ! Et comme Clément, je trouve la fin magnifique ! Bravo pour cet exellent scénario ! Wink
_________________
Seigneur Karadoc qu'est-ce que vous pensez-vous-t-il de celui là ? Dis rien les autres ! - Roparzh
Revenir en haut
Némésia
Roi
Roi

Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2009
Messages: 1 448
Localisation: Lutèce
Féminin

MessagePosté le: Mer 11 Nov - 21:32 (2009)    Sujet du message: Le Roi est mort... Vive le Roi ! Répondre en citant

Merci beaucoup à tous les deux ! Vos avis me font chaud au cœur. Je suis contente que ce petit essai vous ait plu.

@ Clément : Pour ce que tu dis de Bohort, c'est vrai qu'il n'aime pas vraiment son cousin, mais j'ai du mal à oublier son côté peureux et lâche... Mais s'il évolue beaucoup ! Disons que dans ce cas, la légitimité de l'autorité de Lancelot l'empêche de s'opposer à lui comme il le devrait.
_________________

© Clément, Mathurin, Mary et A. Astier

« Qui était à ses côtés au moment où l'on retirait le tapis de la vie de dessous ses pieds endormis ? »
Markus Zusak, La Voleuse de livres
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
G...
Chevalier
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2009
Messages: 444
Masculin

MessagePosté le: Sam 14 Nov - 22:57 (2009)    Sujet du message: Le Roi est mort... Vive le Roi ! Répondre en citant

Eh ! Ben je trouve ce scénario plutôt sympa ! Le retournement semble plus évident, en effet...

Le seul truc qui me gène, c'est Méléagant. Certaines phrases ne correspondent pas trop au personnage je trouve... Je ne le vois pas du genre à dire : "Je vous l'avez dit".
Mais bon c'est un détail. Dans l'ensemble il est très sympa. Smile
_________________
C'est pas l'histoire d'un chien qui dit à un autre chien : "Eh ! Donne-moi mon écuelle fichu molosse !" ? - Yvain, Chevalier au Lion
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Guenièvre
Paysan
Paysan

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2011
Messages: 32
Localisation: Carmélide

MessagePosté le: Mar 14 Juin - 12:42 (2011)    Sujet du message: Le Roi est mort... Vive le Roi ! Répondre en citant

Il est vraiment bien ce scénar ! Bravo ! 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:09 (2018)    Sujet du message: Le Roi est mort... Vive le Roi !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Cul de Chouette - Le Forum Libre Index du Forum -> Sloubi ! -> Vos écrits Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Hit hebdo - Annuaire gratuit avec multi-classement hebdomadaireClassement de sites - Inscrivez le vôtre!Forum Booster son trafic Forum sur liendur.be annuaire gratuit
Cliquez ici pour voter - Annuaire Automatique - Annuaire Categorille - Annuaire Andrimont - Annuaire ci-dessus - ensival belgique - Booster son trafic
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Forum réalisé par Clément
Traduction par : phpBB-fr.com